0

Gleeden : vous avez un nouveau visiteur !

Screenshot
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Print this pageEmail this to someone

Moral ou pas moral, c’est une autre question. Parlons pratique. Depuis déjà quelques années, il existe un site internet qui se spécialise dans les relations extra-conjugales. Alors n’hésitez plus, et suivez Barbara, notre faux profil. Pour vous, elle a testé Gleeden.com.

Barbara, 27 ans, 1m69 pour 62  kg. Sur Gleeden, il n’y a pas encore les mensurations mais l’indication « silouhette : mince » fera l’affaire. Yeux verts, longs cheveux blonds, le virtuel permet toutes les approximations et tous les fantasmes. Du coup, profil attrayant, succès retentissant. A peine inscrite sur Gleeden, la journaliste Barbara se fait visiter. Une petite pop-up apparaît presque immédiatement en bas de la page couleur parme. « Vous avez un nouveau visiteur ! ».


« Slt ça va ? »

Même pas une minute plus tard, les fenêtres de chat se multiplient dans la barre de bas de page. Dans 80% des cas, l’homme se contentera d’un simple « bjr ». L’original se lancera dans des salutations en anglais ou en italien (mais où sont les turcs et les slovaques ?).

Parfois, le membre de Gleeden se perdra dans une série de compliments basée sur la fiche profil. Forcément, Barbara est active, drôle, fiable et sophistiquée. Elle recherche de la complicité tout en discrétion, mais surtout sans engagement. Plus tourné vers le sexe que Meetic, Gleeden lui a permis d’avouer qu’elle aimait utiliser des sex toys et regarder des films érotiques. Un cliché que le membre de Gleeden a jugé crédible au possible. Aussi, il s’est souvent lancé dans une supplication quelque peu pathétique : « tu es occupée ? Tu ne veux pas parler un peu ? ». Oui, Barbara est occupée. Barbara teste Gleeden.com.


Dimanche, 2:19 am

« Une aventure extra-conjugale en Amérique Latine ? Un coup de foudre en Asie ? Une amitié au coin de votre rue ? Toutes les rencontres infidèles sont possibles ». Si Gleeden.com propose si gentiment, Barbara va donc se laisser tenter. Personnellement, je suis assez peu intéressée par ma rue. Je la connais, et je sais bien ce qui s’y trouve.

Le rêve, je le sais, se cache hors de mon environnement proche. Parce que j’ai fait Sciences Po et donc que je suis « l’élite de la France », je connais l’existence des fuseaux horaires. Me voilà donc dimanche à 2h19, tapant mes identifiants. Top, c’est parti ! Et ben non. Rien du tout. Le calme plat. Dimanche, Mari volage dort avec Bobonne, rêvant de sa future semaine torride. Mari volage se connectera au site du Lundi au Vendredi après sa pause déjeuner, avec un pic notoire vers 15h. C’est pas comme ça que Barbara va finir au bras de son bel uruguayen …


Remboursez !

A ce moment précis, Gleeden affichait 583 999 membres. Un chiffre aux accents de prix promotionnel sur TéléShopping. Plus impressionnant, Gleeden dit ratisser des adhérents dans 159 pays. Ce qui signifie, sachant qu’il y a un peu moins de 200 pays dans le monde, qu’il y a de fortes chances pour que l’on puisse chopper au Bhoutan, en Azerbaïdjan ou Lituanie.

L’histoire ne dira pas comment ces personnes auront eu connaissance du site. Les langues disponibles sont prometteuses pourtant : anglais, français, italien, espagnol. Étrangement, le site persiste à me géolocaliser et à me proposer des individus me clamant des « slt jème bi1 ton profile ». En tout cas, quelque soit la provenance de l’individu de sexe masculin, tous doivent porter la main à la bourse.


Remboursez … parce que c’est cher, quand même.

« Tu cherches des sensations nouvelles avec un homme d’expérience qui peut t’ouvrir à de nouveaux désirs ? Ecris-moi ! » me lâche un célibataire parisien de 54 ans. Pour envoyer ce message, il a dû débourser 4 crédits. Pour peu que je lui en aie envoyé un, il lui en couterait 3 crédits. Mais c’est essentiellement par le chat que les rencontres se font. Là aussi, l’investissement est de taille.

Utilisateur : salut
>> Barbara ne répond pas
>> déconnexion de Barbara
= Utilisateur ne perd pas de crédits.

Utilisateur : bjr moi c’est Olivier
Barbara : moi aussi !
>> déconnexion de Barbara
= Utilisateur pleure ses 4 crédits.


La faim justifie les moyens.

Comme il y a environ une femme pour 20 hommes, le site peut se permettre de doter les femmes d’un compte “privilège”, avec crédits illimités. Du coup, quelques hommes ont la parade, et envoient des messages enflammés à de jolies demoiselles sous le prénom de Corinne, lesbienne. Le seul moyen en effet pour une “fille” de rentrer en contact avec ses congénères.

Les hommes hétérosexuels devront quant à eux choisir entre le pack découverte (25 crédits pour 14,99 euros), le pack 100 (100 crédits pour 39,99 euros), le pack 400 dit le best-seller (400 crédits pour 99,99 euros) mais surtout le seul l’unique le grand : le pack VIP accès illimité. Même si Gleeden promet une discrétion totale sur les factures, il va falloir justifier le dépense mirobolante à sa moitié. Mais bon, il faut savoir ce que l’on veut parce que pour 499,99 euros, c’est open chat.

Gleeden se targue de vérifier les profils, afin d’éviter les arnaques et les faux comptes. Depuis notre inscription, mi-janvier 2011, la success story de Barbara se confirme. Notre avatar est déjà favorite chez 24 hommes et a été marquée « coup de cœur » par 79 autres. Les propositions de rencontres se multiplient, et même lorsque notre enquête est révélée, la plupart ne se découragent pas ! Mais ils n’ont aucune chance. Leur demander point-blank « est-ce que tu baises ? » en effarouche une bonne partie. Aucune culture du patrimoine culturel des Inconnus. « ll ne faut jamais prendre les gens pour des cons, mais il ne faut pas oublier qu’il le sont », clamaient déjà les humoristes dans les années 80.

admin

Commentaires